Actualités

11ème journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions

 
 
11ème journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions

A l'occasion de la 11è journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, la préfecture de la Savoie souhaite rappeler le souvenir du Général DUMAS, né esclave devenu général de la République et père du grand écrivain Alexandre DUMAS.
Biographie 
000002

Né à Jérémie(Saint-Domingue, aujourd’hui Haïti) et mort le 26 février 1806 àVillers-Cotterêts (Aisne). Il est le père de l’écrivainAlexandre Dumas et le grand-père de l’écrivain Alexandre Dumasfils.

Fils du marquisAlexandre Antoine Davy de la Pailleterie et d’une esclave d’origineafricaine Marie-Césette Dumas, il fût le premier général del’armée française ayant des origines Afro-antillaises.

Son père le venditlui et ses trois autres enfants en tant qu’esclave avant de leracheter quelques années plus tard pour le placer en pension où ilalternera entre études et apprentissage du maniement.

En1786, après une dispute avec son père il s’engage dans l’arméepour huit ans au sein du régiment des dragons de la reine commesimple cavalier. Son ascension fulgurante durant la Révolution luipermit d’accéder au grade de Général de division le 3septembre 1793.

Au cours de sacarrière militaire il participa aux campagnes de Belgique, de laguerre de Vendée, de la guerre des Alpes, d’Italie et d’Egypte.

A son retour d’Egypteil est fait prisonnier par le gouvernement de Naples qui le retiendradeux ans. Son incarcération lui infligea des séquelles dont ilne se remettra pas. Il meurt d’un ulcère aggravé le 26 février1806.

La Campagne des Alpes

Lors de la campagnedes Alpes, en tant que Général, il est en conflit avec sessupérieurs parisiens qui exigent une intervention armée rapide enrefusant d’obtempérer jugeant les conditions trop mauvaises pourses troupes. Il forme une centaine d’hommes issus de la régioncomme « compagnie de guides à pieds  du Mont-Blanc »afin de mieux appréhender le milieu montagneux. En avril 1794, ilessuie un échec en tentant de prendre le col du Mont-Cenis. Deuxsemaines plus tard, le Général de brigade Basdelaune, sous lesordres du Général de division Dumas s’empare du col du PetitSaint-Bernard. A la suite de cette victoire, le Général Dumas faitrevêtir à ses hommes une chemise blanche et attaque une nouvellefois le Mont-Cenis qu’il prend cette fois-ci. Grâce à unemeilleure connaissance du milieu montagnard et d’un uniforme plusadapté à cet environnement il créa ce qui devint les chasseursAlpins.

Une plaquecommémorative a été placée en son honneur en haut du col du PetitSaint-Bernard en 2006 par les chasseurs Alpins et la commune deBourg-Saint-Maurice.

 
 

A lire également :