Actualités

Sécurité pour les installations de chauffage : adoptez les bons réflexes !

 
 
Sécurité pour les installations de chauffage : adoptez les bons réflexes !

Chaque hiver, des accidents, parfois mortels, sont recensés en France en raison d'installations de chauffage défectueuses.
La préfecture de la Savoie rappelle les recommandations en matière de santé et de sécurité pour les prévenir.

Le monoxyde de carbone :

Chaque année en France, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’une intoxication due au monoxyde de carbone et une centaine en décède.Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, invisible, non irritant, toxique et mortel qui résulte d'une combustion incomplète due au manque d'oxygène au sein d'un appareil utilisant une énergie combustible, c’est-à-dire fonctionnant au bois, au charbon, au gaz, à l’essence, au fioul ou encore à l’éthanol.

Les précautions à prendre :

- une bonne installation : les appareils de chauffage et de production d’eau chaude doivent être installés par des professionnels,

- une bonne ventilation : tous les jours, aérer au moins dix minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais obstruer les entrées et sorties d’air, même en période de froid,

- un bon entretien : avant chaque hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude ainsi que les conduits de fumée par des professionnels qualifiés ; les conduits de fumée doivent être ramonés au moins une fois par an,

- une bonne utilisation : respecter systématiquement les consignes d’utilisation des appareils de combustion prescrites par le fabricant. N’utiliser que par intermittence les appareils mobiles de chauffage d’appoint fonctionnant au butane, au propane, ou au pétrole. Ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, four, brasero, barbecue, réchaud de camping, etc.

Les symptômes précurseurs d'une intoxication au monoxyde de carbone :

- en cas de maux de tête, vertiges, nausées, vision floue : aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez au plus vite les locaux et bâtiments, appelez les secours.

Numéros d’urgence :

- centre 15 – SAMUService d'aide médicale urgente : 15

- sapeurs-pompiers : 18 ou 112

Les feux de cheminées :

En France, plus de 10% des incendies domestiques sont provoqués par un feu de cheminée.Les conduits de cheminée doivent être ramonés au moins une fois par an (plus souvent en cas de feu continu). Les conséquences peuvent être graves pour les habitants notamment si le feu se déclare de nuit et un feu de cheminée peut entraîner des dégâts matériels très importants.

Outre le ramonage, d'autres conseils sont à suivre :

- placer devant la cheminée, un rideau métallique ou un grillage protège contre les projections d’étincelles,

- n'alimenter les cheminées et les poêles à bois qu’avec du bois sec et non traité,

- les matériaux inflammables tels que les tapis et les rideaux doivent être placés à bonne distance de la cheminée ou du poêle à bois,

- toujours surveiller les enfants qui ne doivent pas être laissés seuls dans la pièce.

Lesdétecteurs de fumée :

70% des incendies mortels ont lieu la nuit et l'intoxication par la fumée est la première cause de décès chez les victimes d'incendie.

Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) repèrent les débuts d'incendie et leur sirène vous alerte aussitôt. Ils sont commercialisés dans des magasins de bricolage.

L'installation d'au moins un détecteur de fumée dans chaque logement à la charge de son occupant, qu'il soit propriétaire ou locataire sera obligatoire à partir de mars 2015. Cependant, il est conseillé de ne pas attendre car sauver des vies peut dépendre de ce geste simple.