Actualités

Attentat perpétré à Paris

 
Attentat perpétré à Paris

Mesures de sécurité et mise en œuvre de l'état d'urgence en Savoie

L'attentat odieux qui a eu lieu cette nuit à Paris, a conduit le Président de la République à décréter trois jours de deuil national. L'état d’urgence prévu par la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 s'applique sur l'ensemble du territoire national.

Cette disposition exceptionnelle, prise par le chef de l’État en conseil des ministres, est une mesure générale d’urgence permettant au gouvernement de décliner les modalités particulières de protection des populations en situation de crise et de menace importante. Ce dispositif confère aux préfets des pouvoirs particuliers pour préserver l’ordre public.

Le ministre de l’Intérieur a adressé ce jour à l’ensemble des préfets des instructions pour leur rappeler les conditions d’application de l’état d’urgence.

Ce matin, l'État-Major de sécurité a réuni à la préfecture de la Savoie le parquet, les forces de sécurité intérieure ainsi que les autorités militaires. Les mesures de sécurité suivantes s'appliquent :

  • Rétablissement du contrôle permanent aux frontières. Les forces de sécurité intérieure contrôlent systématiquement les points de passage frontaliers : tunnels autoroutier du Fréjus et ferroviaire du Mont-Cenis, col du Petit Saint-Bernard, gare de Modane. Des contrôles systématiques sont également effectués à l'aéroport de Chambéry ;
  • Protection renforcée des lieux de culte, des points d’importance vitale, des centres commerciaux et des sites sensibles du département ;
  • Annulation des voyages scolaires prévus ce week-end ;

Dans cette période de recueillement, il est recommandé de reporter tout événement à caractère festif ainsi que les démonstrations publiques, y compris les rassemblements commémoratifs des événements tragiques intervenus la nuit dernière.

Dans un souci de sécurité de la population, le préfet de la Savoie demande à chacun, citoyens et élus, de respecter strictement les consignes de vigilance transmises par les autorités compétentes.

 
 

A lire également :